L’analyse économique de l’OFCE

Par

Xavier Ragot

Xavier Timbeau

Publié le

24 juin 2024

La dissolution surprise de l’Assemblée Nationale ouvre une période électorale inédite. Les enjeux de ces élections législatives dépassent largement la seule politique économique. La société française est fracturée, méfiante (voir le baromètre du CEVIPOF) et les débats s’y sont radicalisés. Les choix qui s’ouvrent sont profonds et concernent tout autant la vie de chacun que la place de la France dans un monde chahuté.

Dans cette campagne particulièrement courte, les partis ont formé des coalitions et élaboré des plateformes de proposition en quelques jours. Ces programmes évoluent encore, et ils sont complexes à interpréter à la fois dans ce qu’ils contiennent et ce qu’ils omettent de préciser.

De ce fait, l’évaluation complète et le bouclage macroéconomique des programmes est impossible à réaliser. Nous avons donc choisi d’évaluer, dans la mesure du possible, les propositions des trois principales formations (Rassemblement National, Ensemble pour la République, et le Nouveau Front Populaire). Nous nous sommes attachés à analyser leur logique et leurs conséquences en restant assez ouverts sur leurs modalités d’exécution.

Nous avons regroupé les analyses en 3 grandes thématiques, avec les analyses associées :

  1. le pouvoir d’achat et les retraites :

Le pouvoir d’achat apparaît comme la première préoccupation des français selon de nombreux sondages (par exemple Ipsos La Tribune du Dimanche de juin 2024). les mesures analysées sont :

  1. Les finances publiques et la gouvernance européenne

La stabilisation de la dette est une nécessité pour conserver des marges de manœuvre futures et pour l’insertion de la France dans le cadre européen.

  1. La transition écologique et le tissu productif

La croissance de long terme de la France, en lien avec la nécessité d’une transition énergétique, est une thématique absente de la campagne.

Enfin, nous avons réuni les différentes évaluations des mesures par d’autres instituts et par la presse, par soucis de synthèse, dans le menu Les programmes, pour le Rassemblement National, le Nouveau Front Populaire, et la majorité présidentielle Ensemble pour la République.